5 Maladies Caractéristiques Des pays Tropicales

David Kipre

La terre est subdivisée en différentes parties en fonction du climat dominant. Chaque zone présente sa particularité, ses avantages et ses inconvénients. Les zones tropicales, prisées en périodes d’été par les touristes n’en font pas exception surtout au niveau sanitaire. Découvrez aujourd’hui 5 différentes maladies qui sévissent le plus sous les tropiques.

Une région tropicale  est une région comme son nom l’indique qui se rapproche d’un tropique. C’est le climat qui domine dans la forêt Amazonienne, le Brésil, le bassin du Congo, certaines îles du Pacifique, l’Indonésie… Considéré comme un climat relativement calme, elle demeure plutôt confortable pour certaines catastrophes climatiques et à des maladies qui y sont maîtresse .

1- Le Paludisme

Premier parmi les siens, le paludisme est la maladie atypique du climat intertropical. Aussi connu sous l’appellation de Malaria, c’est une maladie parasitaire transmit à l’homme par la piqûre de l’anophèle femelle. Cet insecte diptère est très prolifique dans les régions chaudes.

À ce jour, le Paludisme demeure l’une des maladies les plus meurtrière dans le monde. Le nombre de décès causé par le paludisme s’élève à environ 400 000 par année avec un pic chez les enfants de moins de cinq ans. En 2020, l’Afrique représentait à elle seule 96 % des décès liés au paludisme soit 601 929 personnes. Des chiffres qui sont toujours élevés malgré les avancées médicales.

Depuis 2019,l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS a approuvé l’utilisation d’un vaccin,  Mosquirix. Certains pays comme le Kenya et le Malawi ont lancé une campagne de prévention de la maladie à travers la vaccination. Néanmoins, le meilleur moyen de se protéger contre cette dangereuse maladie est de se coucher sous une moustiquaire imprégnée.

2-Dengue

Aussi appelée la grippe tropicale, la Dengue est une maladie infectieuse causée par le virus de la Dengue.

Ce virus est transmis à l’homme par la piqûre du moustique tigre également responsable du  Chikungunya. Cette maladie sévit dans la zone intertropicale avec un pic en Amérique latine. Les symptômes sont semblables à ceux du paludisme. Fièvre, vomissements, anorexie… Et peuvent s’aggraver dans certains cas par des hémorragies et l’epixtasis.

Comparée nau paludisme, elle est beaucoup moins meurtrière. Selon les estimations de l’OMS, elle attaque entre 50 et 100 millions de personnes dans le monde chaque année. L’atout essentiel dans la prévention est l’utilisation de répulsif contre les agents vecteurs, de moustiquaire imprégnée d’insecticides. Il faut aussi se couvrir au coucher du soleil en portant des vêtements longs.

3-Dracunculose ou la maladie du ver de Guinée.

Le Dracunculose est une maladie parasitaire causée par le ver de Guinée ou la filaire de Medine.

Elle survient quand l’individu est en contact avec de l’eau souillée. Elle est plutôt rependue dans les milieux ruraux sans accès à l’eau et dont la population s’abreuve aux sources de surface : les marigots, les eaux stagnantes, les étangs… En 1986, l’OMS a lancé une campagne d’éradication de la maladie.

Grâce à l’action de l’OMS couplée à celle des autorités, les pays où la maladie est endémique ont pu se doter d’un système permettant aux populations d’avoir accès à de l’eau potable. Aujourd’hui, le nombre de cas recensé reste pratiquement nul.

4-Maladie de Chagas

Très rependue en Amérique latine notamment au Brésil où elle fut décrite pour la première fois en 1909, la maladie de Chagas touche 6 à 7 millions de personnes. Elle est transmise à l’homme par contact avec les selles ou l’urine d’un triatome porteur du parasite responsable Trypanosoma cruzi.

Il existe d’autres modes de transmission comme : la transmission orale (par injection d’aliment contaminé), par voie sanguine, transmission de la mère à l’enfant, par transplantation d’organe. Pour l’instant il n’existe aucun vaccin contre cette maladie. Par contre, il existe des traitements composés de vermifuge pour éliminer le ver parasite.

Plus le traitement est tôt, plus il est efficace. Pour se prévenir contre cette maladie, il faut se couvrir le corps à la tombée de la nuit surtout dans les pays d’Amérique latine. Il faut également consommer des aliments sains et bien cuits.

5- Trypanosomiase

La Trypanosomiase est l’une des caractéristiques de la partie subsaharienne de l’Afrique. Plus connue sous la dénomination de maladie du sommeil, c’est une maladie parasitaire transmit par piqûre de mouche tsé-tsé infectée.

Deux parasites sont responsables de la maladie avec symptômes diverses. Il s’agit du Trypanosoma brucei rhodesiense et du Trypanosoma brucei gambiense. Les symptômes après une infection au T. b.rhodesiense apparaissent au plus 3 jours après la piqûre. Ce sont : une fièvre intense, des éruptions cutanées, des douleurs musculaires et des maux de tête intense… La persistance de ces symptômes peut conduire à la mort. Pour le T. b. gambiense, les symptômes apparaissent  des mois après l’infection.

Aux précédents s’ajoutent: un gonflement du visage, des troubles neurologiques, une perte de poids… Pour l’instant, il n’existe pas de vaccin contre cette maladie. Cependant, il existe des traitements efficaces, mais la prévention reste toujours le moyen le plus efficace de lutter contre la maladie.

Les régions tropicales renferment beaucoup de pathologies qui font énormément de morts. Grâce aux œuvres de l’OMS et des politiques, l’évolution de la médecine a permis de diminuer le nombre de victimes. Le travail reste à faire aux niveaux des populations qui doivent observer les différentes mesures préventives face à ces maladies.

Laisser un commentaire