Prostitution – Les informations Importantes A avoir

David Kipre

1-Les origines

La prostitution est le fait de se livrer à une pratique ou à une activité sexuelle en échange d’une rémunération. Elle est parfois désignée par euphémisme comme « le plus vieux métier du monde ». Une personne qui travaille dans ce domaine est appelée prostituée ou d’une façon vulgaire « pute ». Ici dans cet article vous aurez un bref historique de ce métier, son évolution, les motivations de celle qui s’y donnent, un témoignage.

Pour connaitre l’essence même de cette pratique vous devez savoir qu’elle a des origines aussi vielle que le monde et ce n’est surement pour rien que l’on la qualifie du plus vieux métier du monde (expression est signée Rudyard Kipling datant de 1888). A cet effet, remontons jusque dans l’antiquité gréco-romaine, voire en des temps plus reculés, à cette ère l’on parlait de prostitution sacrée parce qu’elle était considérée comme une pratique religieuse ne moyennant aucune rétribution. Et il ne faudra pas attendre longtemps pour que cela devienne un commerce avec l’apparition des maisons closes, établissements spécifiquement dédiés à la prostitution. A côté de ces maisons qui se font de plus en plus rare, nous avons les call-girls qui eux sont plus discrètes et cachées du grand public. Une autre forme de prostitution qui est bien plus rependue de nos jours est la prostitution de rue.

En parallèle avec la prostitution, d’autres pratiques au même titre qu’elle comme la pornographie, le strip-tease et la danse érotique ont vu le jour dans l’industrie du sexe.

2-Les motivations ou causes

Inévitablement, nous avons deux grandes causes qui poussent ces jeunes filles de tout âge à se lancer dans cette activité. Tout d’abord la misère ou la pauvreté, la majorité des travailleuses de sexes évoquent cette raison supplantée de motifs comme (la cherté de la vie, le manque de moyen pour survivre, et subvenir aux besoins des proches, la solitude etc.). Et la deuxième cause se réfère aux facteurs psychologiques et moraux, et oui certaines de ces filles s’y lancent soit pour assouvir leur exacerbation du désir sexuel ou soit elles sont trop paresseuses pour exercer un travailler honnête et préfèrent s’offrir sans retenue. Et ce goût à la vie facile est ce qui étreint plus nos jeunes sœurs. Et c’est ce cas bien précis qui ont conduit la plupart à ambitionner des envies démesurées qui leur a conduit à Dubaï dans cette affaire de Dubaï PORTA PORTTY

Pour bien cerner leurs motivations voici pour vous un témoignage d’une sœur ivoirienne que nous avons pu en recueillir. Pour protéger l’anonymat vous comprendrez que nous tairons son nom. A cet effet nous allons la nommer Carla.

Carla a passé plus de trois ans dans le domaine. Mariée quelques années déjà avec 6 bouches à nourrir en plus d’un mari extrêmement malade et alité et n’ayant pas de travail à rémunération conséquente. Elle a dû se lancer malgré elle après la recommandation d’une amie. Réticente aux premiers essaies « la première fois devant le client j’ai éclaté en sanglot et ayant eu pitié de moi il m’a laissée partir avec un pourboire et c’était la même chose la deuxième fois » a-t-elle affirmée. Elle a été finalement contrainte suite à l’avis d’expulsion à son leur logement. Et pour sa première semaine elle eu assez pour pouvoir régler ses arriérées mais toujours pas pour survivre au quotidien. Et voilà comment elle a passé trois ans en tant de call-girl avec tous les risques inhérents qui y sont liées que ce soit sanitaires, sécuritaires et psychologiques. Et ceci sous le regard mal intentionné de ses proches. Ce n’est grâce qu’à l’action d’une ONG charitable pour pouvoir sortir de ce cercle infernal.

Sources

Néanmoins, Il y a toujours environ 42 millions de prostituées encore actives dans le monde, qui vivent bien plus en Asie centrale, au Moyen-Orient et en Afrique soient des pays en voie de développement. Mais grâce à la bonté d’âme de la plupart des campagnes et des actions ont étés lancées. C’est l’exemple du Réseau africain de lutte contre la prostitution (R. PROST-AFRICA) qui vise à lutter contre la prostitution en général et en milieu scolaire en particulier. Et tandis-qu’un certain nombre d’interventions de justice pénale et de programmes de collaboration qui combattent la prostitution dans beaucoup de pays certains pays ont réglementé cette profession comme s’en est le cas certains pays qui l’ont légalisée comme sont l’Allemagne, l’Espagne, l’Autriche et la Belgique entre autres.

Bref, vous l’aurez compris le parcours de vie des prostituées est un parcours qui est souvent mal compris. S’il est vrai que de nombreuses femmes se prostituent par désespoir ou sous la contrainte, il y en a aussi beaucoup qui le font par choix et que malgré ces risques, de nombreuses femmes continuent de choisir la prostitution comme mode de vie parce qu’étant un moyen de gagner leur vie tout en gardant un certain contrôle sur leur propre vie.

Laisser un commentaire