04 Grandes Raisons Qui Explique L’explosion Du Prix Du Carburant

David Kipre

2022, période Mars -Juillet, l’inflation connaît de nouvelles cibles. Cette fois-ci, ce sont les carburants qui connaissent une hausse de leur prix d’achat, sous les yeux et les poches étonnées des consommateurs. La hausse des prix des denrées alimentaires faisait déjà mal aux populations qui se plaignaient d’une augmentation excessive du prix de la vie ; cette augmentation du prix des hydrocarbures est un autre coup dur qui est infligé. Mais pourquoi est-ce aussi cher ?

Notons que le prix de l’essence est passé dans cette période de 600frcs à 700frcs au Togo. Dans les autres pays aussi, l’on assiste au même phénomène, comme en France où le litre de Gazole a connu une augmentation de 14 centimes et celui de l’essence, 7 centimes de plus que par rapport à 2021.

Cette hausse des prix est due à la guerre en Ukraine, mais pas seulement…

1-Les retombées du COVID-19

La reprise économique après le COVID, est l’une des raisons d’augmentation du prix du baril.

En fait, les prix des carburants sont faits par rapport au Baril de Brent « référence mondiale du cours du pétrole ». En fonction de l’offre et de la demande, la cotation est faite. Et vu la reprise des activités économiques après un long sommeil, la demande ne fait qu’augmenter, et donc les prix aussi.

« Plus de demande, donc le prix augmente, c’est logique » insiste le président de l’Union Française des Industries Pétrolières. ( Ufip )

2-Le taux de change euro/dollar

Le prix des barils est, comme on le sait tous, indexé en dollars. Etant donné, le taux de conversion qui, dans la plupart des pays pèse en faveur du dollar, il est à peu près normal que les prix soient surévalués. Si le dollar est plus fort, le prix est haut dans les pays qui ne l’utilisent pas, et si la monnaie locale d’un pays est plus forte, selon la variation du taux de change, le prix du baril sera bien-sûr, moindre.

3-bLe prix du carburant

Avant d’être distribué à la pompe aux particuliers que nous sommes, le carburant est acheté aux fournisseurs, non pas sur la base d’un prix fixe, mais par rapport au Baril de Brent dont le montant peut fluctuer et qui de base est « établi par continent ». En Europe, par exemple, les prix sont alignés sur la cotation de Rotterdam, et il faut noter qu’avec les conflits en Ukraine, les pays ont peur d’une levée d’embargo, ce pourquoi le prix du gazole a grimpé.

En Afrique, les diverses sources d’approvisionnement sont elles aussi en proie au même problème d’autant plus que les stations de distribution ne font pas de réserves qui leur permettrait d’écouler le stock à un prix moindre que celui actuel des carburants.

4-La guerre en Ukraine

En effet, centre d’attention actuel du monde, qui craint l’explosion d’une 3ème guerre mondiale, les conflits en Ukraine ne cessent d’alimenter la crainte de ses voisins Européens dont la survie dépend en partie de ce conflit. L’acheminement des denrées et des hydrocarbures, connait un ralentissement, puisque les 2 pays en conflit sont des centres de production et de fourniture de la majorité des ressources mondiales.

Reste à savoir si le prix du carburant va diminuer, et jusque-là, les experts ne disent rien. Tant que la situation conflictuelle ne sera pas calmée, il est presque impossible de donner un pronostic. Les populations, pendant ce temps, ne sont pas du tout satisfaites de cette situation qu’ils caractérisent d’abusive et fatigante, d’autant plus que l’inflation touche vraiment les secteurs les plus importants.

Laisser un commentaire