Informations TV5 MONDE

David Kipre

Ils sont 75 000 déplacés internes, et 11 000 personnes réfugiées en Ouganda à avoir été obligés de fuir depuis le début des hostilités en novembre 2021.  De violents combats ont encore éclaté le dimanche 12 juin entre l’armée congolaise et le M23,  la rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013 par Kinshasa. Les affrontements ont eu lieu vers la ville de Bunagana, ex-fief des rebelles du « Mouvement du 23 mars »  repris par l’armée congolaise en 2013. Dans un communiqué, celle-ci a accusé « les terroristes du M23 soutenus par l’artillerie et les militaires de l’armée rwandaise«  d’avoir attaqué ses positions. Kigali, de son côté, dément tout soutien au mouvement rebelle. Et affirme qu’il s’agit-là d’un « conflit intra-congolais ». Le M23 est à l’origine de grandes tensions entre les deux pays.

Apprendre Plus

Laisser un commentaire