Sortir De l’Expression « Je Commencerai Demain »

David Kipre

« Je le ferai plus tard » est l’une de vos expressions fétiches ? Sachez que vous n’êtes pas seule. En effet, Ce phénomène s’appelle la procrastination et existe depuis toujours, mais se développe de plus en plus. Selon ‘BFMTV, en l’espace de 40 ans, ce phénomène aurait augmenté de 300 à 400%, du fait des nombreuses distractions qui sont accessibles aujourd’hui, avec les technologies de l’information, internet, les outils numériques, qui ont un impact sur notre capacité d’attention.

Aujourd’hui, ces activités nous détournent de ce qu’on a prévu de faire. C’est une vraie tendance à la dispersion et à l’éparpillement. Alors, comment dire adieu à cette habitude de remettre les choses à demain ? D’abord, il est important de savoir pourquoi nous aimons remettre les choses à demain. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens procrastinent. Parmi les excuses les plus courantes, citons une gestion du temps médiocre ou les multiples distractions du quotidien.

Bien que ces explications puissent être vraies dans certaines circonstances, notre tendance à remettre les choses à plus tard est plus souvent une affaire psychologique qu’autre chose. « De même, la peur du succès peut également jouer un rôle dans votre procrastination », explique Tim Pychyl, professeur de psychologie à l’Université Carleton de l’Ontario, au Canada. 

1-Faites une liste de vos tâches

Voici une technique efficace et très utilisée, notamment par les dirigeants d’entreprise. A la fin de chaque journée, notez sur une feuille les tâches que vous devez accomplir le lendemain. Ainsi, dès que vous arrivez au bureau, vous savez ce que vous avez à faire, et vous pouvez immédiatement vous mettre au travail. Attentio

n, pour que cette technique fonctionne, vous devez être spécifique sur les actions à réaliser et réaliste sur le nombre de tâches que vous êtes capable d’accomplir en une journée. L’objectif n’est pas de vous submerger de travail car vous risquez de perdre toute motivation. Au contraire, préparez-vous une petite liste de tâches que vous serez fier d’avoir accompli à la fin de la journée.

2-Divisez les grosses tâches en petites tâches

Confucius a dit : « Celui qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres ». Autrement dit, pour éviter d’être découragé face à un projet d’envergure ou une tâche importante, vous devez les diviser en sous-tâches, c’est-à-dire en tâches plus petites et donc plus faciles et rapides à réaliser. Cela sera aussi plus facile et motivant de vous mettre au travail

. Par exemple, si vous devez rédiger un rapport sur l’activité annuelle de votre service, commencez par le découper en chapitres, puis en parties, et enfin en sous-parties. Ainsi, vous pouvez vous fixer de rédiger une à deux sous-parties par jour, en fonction de leur taille. Cela vous permettra de progresser plus rapidement sur votre liste, ce qui est gratifiant.

3-Evitez les sources de distraction

De nos jours, il est très facile d’être distrait. D’un simple clic sur son smartphone, on peut surfer sur Internet et sur les réseaux sociaux pendant des heures sans même s’en rendre compte. Sans parler des collègues qui viennent discuter, des réunions accessoires et des multiples notifications que l’on reçoit. Toutes ces activités sont beaucoup plus agréables et intéressantes que votre travail, il est donc difficile d’y résister. Pour y parvenir, vous devez vous isoler et vous déconnecter.

Durant la journée, définissez plusieurs créneaux pendant lesquels vous travaillerez seul, isolé dans un bureau, sans votre smartphone, ni votre téléphone pro et sans notifications. N’hésitez pas à vous déconnecter d’Internet si vous n’en avez pas besoin pour accomplir votre tâche. De cette façon, vous pourrez vous consacrer entièrement à la tâche en question et vous concentrer jusqu’à atteindre votre objectif.

4-Faites des pauses

Au travail, il est impossible d’être continuellement à 100% de ses capacités. En effet, notre cerveau a besoin de se reposer de temps en temps pour continuer à être performant. Même les plus grands athlètes ont besoin de faire des pauses, sinon c’est la blessure assurée.

Mais ce n’est pas tout, si le fait de prendre une pause est important, l’idéal est de ne rien faire et de s’adonner à la rêverie pendant quelques minutes. Pas de réseaux sociaux, de lecture d’emails ou d’échange entre collègues, à la place, regardez par la fenêtre, écoutez de la musique, fermez les yeux.

C’est ce que l’on appelle l’errance mentale. En laissant vagabonder vos pensées, vous serez plus performant, plus attentif et plus énergique dans la réalisation de vos tâches au quotidien.

5-Projetez-vous dans le futur

Pour vous motiver face à une tâche difficile ou ennuyeuse, faites une liste des avantages, à court et à long terme, que va vous apporter la réalisation de cette tâche, comme pouvoir sortir plus tôt du travail, avoir du temps pour vous adonner à une activité agréable, progresser vers votre objectif de carrière, etc. Listez égale

ment les conséquences négatives auxquelles vous serez confronté si vous décidez de procrastiner, telles que la déception de votre responsable / vos collègues / votre client, le stress et la pression de devoir finir la tâche dans les délais, l’impact sur votre carrière et sur votre vie dans le futur, etc.

Visualiser les bénéfices de se mettre au travail et les pertes engendrées par la procrastination est un bon moyen de vous motiver à être productif. En suivant ces conseils, vous parviendrez à limiter la procrastination et vous serez plus performant et productif dans votre travail. N’oubliez surtout pas cet adage qui dit : « Qui remet à demain trouvera malheur en chemin ».

Laisser un commentaire