Que faire En Cas d’Empoisonnement!

Sarita

Depuis toujours, l’empoisonnement est une méthode prisée pour éliminer tout type d’individu passant d’une connaissance devenue trop encombrante à un adversaire politique. S’il advenait qu’un jour vous soyez témoin d’un empoisonnement ou vous soyez en proie à un évènement si déroutant, voici quelques astuces que j’ai pu récolter grâce à mes recherches pour pouvoir y parer.

L’empoisonnement qu’est-ce que c’est ?

poison.
poison

l’empoisonnement est le fait de se suicider ou d’attenter à la vie d’autrui par l’emploi ou l’administration de substances (poison) de nature à entraîner la mort (immédiate ou différée). En d’autres termes l’empoisonnement est le résultat d’un acte volontaire.

L’empoisonnement peut se faire :

  • Par l’ingestion d’un aliment (champignons) ou d’une boisson (eau de javel) ;
  • Par l’absorption d’un gaz ou par une émanation toxique ;
  • Par contact direct avec la peau, les muqueuses.

Les symptômes les plus récurrents

Les manifestations physiques d’un empoisonnement varient selon la nature de l’empoisonnement :

  • Nausées, vomissements ;
  • Douleurs abdominales ;
  • Fièvre en cas d’ingestion ;
  • Troubles de la conscience ;
  • Malaises et maux de tête en cas d’inhalation, etc.

Que faire en cas d’empoisonnement ?

  • Ne donnez rien à boire à la victime (surtout chez les enfants) ;
  • Alertez les secours
  • En cas de suspicion d’ingestion d’un produit toxique, appelez le centre antipoisonle plus proche ;
  • En cas de contact avec la peau et/ou les muqueuses, rincez abondamment à l’eau (idem pour les yeux) et évitez de toucher les plaies ;
  • En cas d’intoxication au gaz, vérifiez les fonctions respiratoires et éloignez la victime des lieux ;
  • En cas de morsure, recouvrez la plaie avec un tissu propre, allongez la victime, demandez-lui de ne pas bouger, et alertez les secours ;
  • Si seulement un membre de la victime est touché, assurez-vous de le garder à un niveau inférieur à celui du cœur ;
  • Retirez les vêtements contaminés ;
  • Appliquez la procédure P-O-R-S-C-H-E(position confortable, oxygène, rassurer la victime, signes vitaux, chaleur, haut les jambes, éliminer la cause).  

Prévention

  • Garder les médicaments dans leur contenant originalmuni de dispositifs à l’épreuve des enfants. Attention aux contenants qui ne contiennent pas ces dispositifs.
  • Éloigner les sacs à maindes enfants, incluant ceux des invités.
  • Placer les produits ménagers dans des armoires sécuritaireset de préférence hors de portée des enfants.
  • Faire attention aux produits ménagers de couleurs vivesqui sont très attrayants pour les enfants (par exemple les capsules pour le lave-vaisselle).
  • Ranger les produits ménagers dans leur armoire dédiéeimmédiatement après leur utilisation (même si on les utilise très régulièrement).
  • Superviser l’utilisation des gels antiseptiques pour désinfecter les mains. Les bouteilles devraient aussi être rangées à l’abri des enfants, surtout des trottineurs. Si la bonne utilisation est enseignée aux enfants d’âge scolaire, ils devraient être en mesure de s’en servir correctement. Toutefois, une attention particulière doit être effectuée aux plus jeunes de la fratrie.
  • Enregistrez dans votre cellulaire le numéro du centre anti-poison ou inscrivez-le dans un endroit visible dans la maison, comme le réfrigérateur. 

La plupart du temps certains se perdent quant à la différence qui se trouve entre une intoxication et un empoisonnement

Qu’est-ce donc une intoxication ?

Contrairement à l’empoisonnement, qui est volontaire. L’intoxication est accidentelle, entraînant l’apparition de troubles physiques, suite à l’absorption de substances nocives pour l’organisme :

  • Ingestion d’un aliment (champignons) ou d’une boisson d’où le terme intoxication alimentaire ;
  • Suite à l’absorption d’un gaz, d’une émanation toxique ;
  • Par contact direct avec la peau, les muqueuses ;
  • Par morsure d’un animal ou piqûre d’insecte.

Les symptômes, les aptitudes post-intoxications et les méthodes de traitement et de prévention ne diffèrent pas de ceux d’un empoisonnement cités plus haut.

3 des poisons naturels les plus insoupçonnés

Le médecin et alchimiste suisse Paracelse a déclaré: « Toutes les substances sont des poisons; il n’y en a pas qui ne soit pas un poison. La bonne dose différencie un poison », et il a raison. Même de l’eau en trop grande quantité vous tue. Cependant, certaines choses nécessitent une si petite quantité pour causer la mort – parfois juste une goutte tombant sur une main entièrement gantée – qu’ils sont dans une classe unique.

1-La toxine botulique

La toxine botulique est le poison naturel le plus mortel au monde. Elle est produite par la bactérie Clostridium Botulinum qui se développe dans des environnements peu oxygénés notamment dans les boites de conserve. La substance bactérienne provoque ce qu’on appelle le botulisme, et agit en bloquant les neurotransmetteurs qui contrôlent la contraction des muscles provoquant ainsi une paralysie.

2-  Le cyanure

Ces composés toxiques sont présents chez plusieurs espèces de champignons vénéneux (vénéneux, venimeux, quelle différence ?) parmi lesquelles l’Amanite phalloïde et l’Amanite vireuse. Cibler et détruire les cellules du foie et des reins. Mais ce qui fait leur dangerosité, c’est surtout que les symptômes n’apparaissent qu’entre 6 et 24 heures après l’ingestion.

Le risque d’empoisonnement est plus élevé chez les jeunes enfants âgés de moins de six ans, mais garder à l’esprit que cela peut se produire à n’importe quel âge. Soyez vigilant et en cas de d’empoisonnement mettez en pratique tout ce qui a été énoncé plus haut.

 

3-  Les amatoxines

Les cyanures font partie des poisons les plus rapides au monde. Ils peuvent être produits par des bactéries, des algues mais aussi des plantes. Ils sont ainsi présents dans le manioc ; les noyaux de certains fruits, dans les pépins de pomme et les amandes, la cerise. Il interfère ainsi dans l’utilisation du dioxygène, créant des problèmes respiratoires

Laisser un commentaire