de Facebook à Méta

Edem

Facebook Inc. a récemment annoncé qu’elle allait acquérir un nouveau nom qui reflète mieux la vision de l’entreprise axée sur sa grande poussée pour le métavers. Le Jeudi 28 octobre, la société a dévoilé son nouveau nom, Meta, et a annoncé les nouveaux objectifs fixés relatifs à ce changement. La question que vous vous posez sûrement, c’est de savoir si ce changement risque de bouleverser radicalement le quotidien de nous les utilisateurs et consommateurs des produits de ce géant de l’informatique.

Que s’est-il passé ?

The metaverse
Meta

Le PDG Mark Zuckerberg a annoncé le changement de nom lors de l’événement Facebook Connect . « Pour refléter qui nous sommes et ce que nous espérons construire, je suis fier d’annoncer qu’à partir d’aujourd’hui, notre société s’appelle Meta », a déclaré Zuckerberg. « A partir de maintenant, la première chose que nous allons être est un métaverse, et non Facebook. »

Facebook Inc. changera donc son nom en Meta. Il s’agira de l’appellation de la structure qui recouvrera toutes les activités de la firme, qu’il s’agisse des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram, de WhatsApp ou encore des lunettes connectées et de l’Oculus Quest 2, qui quant à eux ne subiront aucune modifications majeures.

Une stratégie qui rappelle celle menée par Google en 2015 avec Alphabet pour regrouper toutes ses activités sous cet étendard, même si, au final, on évoque toujours essentiellement le groupe sous le nom de son moteur de recherche. Meta vient également rappeler le concept de métavers, c’est-à-dire la transposition de l’univers réel dans le virtuel pour lequel Facebook s’investit beaucoup ces derniers mois.

« Les connexions évoluent et nous aussi », déclare l’entreprise sur son nouveau site Internet . « Le métaverse est la prochaine évolution des connexions sociales. La vision de notre entreprise est d’aider à donner vie au métavers, nous changeons donc notre nom pour refléter notre engagement envers cet avenir. » a déclaré Zuckerberg.

Évidemment, gommer le nom de Facebook pour Meta et parler d’avenir tombe à pic alors que la firme est dans le sillage des tourments causés par les révélations de Frances Haugen, la lanceuse d’alerte des fameux Facebook Files. Depuis la publication de ces documents internes compromettants et l’audition de cette ex-employée devant le congrès américain, la réputation du géant des réseaux sociaux est sacrément ternie. Les effets se ressentent fortement au niveau de la bourse où son cours a dégringolé. C’est donc en se drapant dans ce nouveau voile de Meta que Mark Zuckerberg cherche à faire oublier ces incidents.

 

En misant sur le métavers, Facebook se projette également dans l’avenir et compte être le principal acteur de cet univers virtuel. L’acquisition d’Oculus pour 2 milliards de dollars en 2014 l’a rapproché de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée au fil des ans. Et, du côté du présent, la société commence également à multiplier les accessoires connectés. Outre sa paire de lunettes réalisée en collaboration avec Ray-Ban, une nouvelle montre connectée estampillée Meta devrait sortir lors de l’été prochain, une montre reprenant le design de l’Apple Watch, mais dotée d’une petite caméra pour prendre directement des photos et vidéos.

L’avenir de « Meta »

En plus des nouvelles sur le changement de nom, Facebook a partagé quelques mises à jour sur leurs plans liés au métaverse :

  • Zuckerberg a souligné que la réalité augmentée est plus complexe et plus opimale que la réalité virtuelle.
  • La société a annoncé le « Projet Cambria », qui, selon elle, n’est pas un « nouvel Oculus » mais bien plus.
  • Facebook travaille sur plusieurs nouveaux produits pour le métaverse, y compris des éléments de réalité virtuelle.
  • Zuckerberg a mentionné à plusieurs reprises les jetonsnon fongibles (Un jeton non fongible (NFT, de l’anglais non-fungible token) est un type spécial de jeton cryptographique qui représente un objet numérique tel une image, une vidéo, un fichier audio, auquel est rattaché une identité numérique qui est reliée à un ensemble non-vide de propriétaires.)
  • Les utilisateurs pourront à l’avenir se connecter à Oculus sans compte Facebook.
  • La croissance du métaverse pourrait être observée dans des segments comme le bureau, le fitness et les jeux, selon Zuckerberg
  • « Grand Theft Auto: San Andreas » par Take Two Interactive Software 
    sera bientôt disponible sur Oculus. Le jeu est considéré comme l’un des points d’entrée du métavers pour de nombreuses personnes.

Une chose est certaine nous assistons à la naissance d’une nouvelle ère qui sera régie par un nouvel univers face auquel Meta compte s’imposer.

 

 

Laisser un commentaire