Booster L’intelligence Du Foeutus, Utopie?

Dellaress

Les périodes de grossesse sont des temps de bonheur mais aussi des périodes de perpétuel questionnement. Comment éviter une fausse couche ? Comment ne pas rater mes visites prénatales ?… Beaucoup de parents, en outre de ces questions existentialistes, se posent des questions liées aux capacités intellectuelles de leur future bébé.

Voici 06 astuces pour booster l’intelligence de votre enfant pendant la grossesse

La communication avec le fœtus

Les voix des parents peuvent stimuler les fonctions cérébrales de bébé. D’une part, elles l’apaisent, le sécurisent et le réconfortent et, d’autre part, elles développent ses perceptions sensorielles.

Pendant la grossesse, il est important de communiquer avec on bébé. Certaines femmes vont se laisser guider par leur instinct tandis que d’autres vont avoir besoin d’être accompagnée par des professionnels pour rentrer en contact avec leur enfant en s’appuyant sur des techniques comme le yoga, l’haptonomie, la sophrologie.

Dès les premières semaines de la grossesse, l’haptonomie apprend aux parents à communiquer avec leur bébé. Cette pratique spécifique ne prépare pas vraiment la femme enceinte à gérer la douleur des contractions. L’intérêt est ailleurs… L’haptonomie amène plutôt le père et la mère à visualiser leur bébé et à nouer avec lui une relation tendre et complice. Cette « science de l’affectivité » repose essentiellement sur le toucher, l’un des premiers sens que développe le fœtusPar les caresses sur le ventre de la future maman, les parents apprennent à déplacer leur enfant, à le bercer. En observant ses réactions, il est déjà possible de se faire une idée du caractère de sa progéniture (il est curieux, coquin, vif…)

La voix maternelle est perçue de façon la plus intense compte tenu de sa proximité et des vibrations internes. Le fœtus est d’ailleurs capable de différencier la voix de sa mère de celle de femmes étrangères (2). Durant la grossesse, il apparaît bénéfique de parler à son bébé, d’autant que depuis plusieurs années, l’existence d’une « mémoire auditive fœtale » est évoquée : le fœtus pourrait mémoriser son environnement acoustique extra-utérin. Il est difficile de le prouver scientifiquement mais cette communication in utéro pourrait favoriser l’établissement du lien mère-enfant, ne serait-ce que du côté de la maman. Parler à son bébé dans le ventre fait en effet partie du processus de gestation psychique permettant à la future maman de devenir mère, bien avant que son bébé ne soit né.

Lui faire écouter de la musique

Le QI d’un bébé est étroitement lié à son développement sensoriel. Aussi, pour stimuler son intelligence de manière douce et ludique, pourquoi ne pas envisager de lui faire écouter de la musique quelques minutes par jour ? Dès le 5ème mois de grossesse, les bébés perçoivent les fréquences et les sons et réagissent en conséquence. Bien sûr, le choix de la musique vous appartient, mais sachez que la musique classique en particulier est connue pour stimuler le développement cérébral du Bébé.

En général, les chansons et les voix que l’on utilise pour stimuler le bébé pendant la grossesse produisent un effet d’apaisement qui se ressent après la naissance. Les recherches montrent que cette stimulation prénatale a un impact positif sur les capacités d’apprentissage du bébé. Quand il naîtra, il sera plus rapide à apprendre, et cette avance se poursuivra pendant l’enfance.

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Pour booster le développement cérébral de votre bébé et faire augmenter leur QI, l’alimentation joue un rôle clé pendant la grossesse. Privilégiez les aliments et boissons naturels. Evitez les produits transformés riches en matières grasses et en sucre, tels que le soda, les gâteaux et les aliments industriels prêts à l’emploi, les bonbons ou les pâtisseries. Choisissez de fruits et légumes de saison riches en antioxydant comme les tomates, la papaye, le kiwi, les oranges, les mangues, la pastèque, le brocoli et les légumes-feuilles (roquette, cresson, épinard…).

De même, n’hésitez pas à consommer des aliments gorgés d’oméga 3 qui favorisent un meilleur développement cérébral : poissons gras (sardines, hareng, maquereau…), graines de lin et noix entre autres. Enfin, un régime alimentaire riche en iode durant la grossesse aurait également des effets bénéfiques sur le développement des capacités intellectuelles et cognitives de bébé et sur son QI. Misez notamment sur les produits céréaliers (seigle, avoine), la morue et les œufs.

Prenez le soleil

Le soleil est une source de vitamine D qui est extrêmement essentielle quand vous êtes enceinte. Elle garde vos os en bonne santé et son absence peut causer une pré éclampsie pendant la grossesse.

 La pré éclampsie affecte non seulement la mère, mais elle peut également entraîner un retard mental chez le bébé.

Le meilleur moment pour absorber de la vitamine D est tôt le matin quand les rayons du soleil ne sont pas trop chauds.

· Restez en forme et active

Rester en forme et active est d’autant plus important pendant la grossesse. Combattez l’envie de paresse levez-vous du canapé si vous voulez rendre votre bébé plus intelligent. En bougeant votre corps, il sécrète des hormones qui sont bonnes pour le développement du cerveau du bébé.

Si vous n’aviez pas l’habitude de faire de l’exercice avant de tomber enceinte, appliquez-vous à des exercices légers et à des promenades rapides. 

Il a été prouvé que les mères qui sont actives pendant la grossesse ont des enfants plus intelligents.

Evitez de stresser

En 2018, es chercheurs américains ont observé que vivre beaucoup de stress durant la grossesse aurait un impact sur le développement du cerveau du bébé à naître. Les résultats de la présente étude montrent en effet qu’un niveau élevé de stress chez la femme enceinte pourrait avoir des effets sur la connectivité et l’organisation des neurones dans le cerveau du bébé à naître. Selon eux, ces modifications sont susceptibles d’avoir un impact plus tard sur certaines fonctions du cerveau.

Prenez du temps pour vous. Vous pouvez lire, faire une promenade ou prendre un long bain chaud, par exemple. Limitez, si possible, les tâches ménagères et si vous avez déjà des enfants, faites-les garder à l’occasion. Demandez de l’aide à vos proches afin que vous puissiez profiter d’un moment de détente. Tout vous semblera plus facile si vous êtes reposée.

Laisser un commentaire