5 Choses A Savoir Sur Les Noirs Au Japon

David Kipre

Les japonais sont très conservateurs, n’ayant pas réellement été soumis au brassage interculturel au cours de leur histoire. Il faut savoir que la communauté noire au japon est très restreinte, et donc, les clichés concernant les personnes de couleurs se rapportent plus aux stéréotypes véhiculés par le cinéma, et ne sont donc pas dirigés contre une origine en particulier.

1-« Elle est sale, elle ne se lave pas »

Beaucoup de jeunes personnes de couleur se sont vus faire une remarque par leurs connaissances au japon, notamment par les vieilles personnes et les enfants, dans les écoles : « Elle est sale, elle ne se lave pas ». La peau noire étant une caractéristique inconnue pour les moins cultivés, en orient, ces propos ne sont pas à prendre pour insultants mais plutôt à voir comme de la curiosité mal formulée. Un ressortissant d’un pays anglophone d’Afrique expliquait que dans le train, beaucoup de gens le prenaient pour un « gorille », et que, concernant ses enfants, nés au japon et parlant couramment le japonais, étaient discriminés comme des « petits singes ». Certains pensent même que les noirs ne sont pas autorisés à monter dans le train car étant « différents ».

 2-Vous serez toujours forcés d’expliquer pourquoi vous parlez japonais si jamais vous le comprenez

En tant que personne de couleur, vous serez toujours vu comme un « gaijin », ou « étranger » en français. Même en ce qui concerne les personnes métissées de japonais, il faut s’apprêter à tout moment à expliquer pourquoi ou comment vous parlez couramment la langue si vous la comprenez.

3-Vous ne serez jamais perçu comme un japonais à part entière

Comme dit plus haut, vous devrez toujours expliquer à qui vous le demande, pourquoi vous êtes à un niveau d’intégration aussi élevé dans cette culture qui n’est pas la vôtre. Il n’y a ben sûr aucune obligation de répondre, ce genre de remarque étant pour le moins indiscrètes, mais concernant les enfants nés là-bas, elles peuvent se montrer insupportables puisqu’étant incessantes.

4-Les tâches physiques, et quelques délits, seront considérés comme ayant un lien avec vous

Les clichés véhiculés par le cinéma laissent entendre que les noirs sont « physiquement bien bâtis » ou des « bandits de cité ». Au japon, les noirs sont donc souvent soumis aux contrôles au faciès, les premiers soupçonnés dans les affaires de vols à l’étalage… mais la justice japonaise ne se permet généralement pas d’aller plus loin que des accusations, particulièrement s’il n’y a aucune preuve.

5-Certaines personnes ont comme « fétiche », les hommes/ femmes de couleur

Ce n’est malheureusement pas exclusif au pays du soleil levant, mais certaines personnes, notamment des jeunes ayant des idées bien précises, fantasmant sur les personnes noires, et uniquement sur elles, étant presque prêts à tout pour s’en dégoter une. Être une personne rare a pour avantage d’attirer immédiatement l’attention, mais pour inconvénient de susciter aussi l’intérêt d’éventuelles personnes mal intentionnées, et il faut donc toujours privilégier la prudence, quel que soit le pays de résidence.

Les japonais ne sont pas pour autant forcément mal intentionnés de par leur propos. La plupart du temps, il s’agit surtout d’une mauvaise expression de leur curiosité envers une race leur étant presqu’entièrement inconnue de par leur histoire. Les habitants du pays du soleil levant ne sont pas « racistes », et si jamais ils le semblent, ce n’est généralement pas fait exprès, et est simplement dû à une maladresse dans leurs propos. Malgré le fait qu’ils soient quelque peu malhabiles en exprimant leur étonnement ou leur soif de savoir sur les personnes noires, les nippons restent très accueillants envers tous les étrangers, bien que posant des barrières parfois très strictes pour éviter à ces derniers de diffuser leur culture dans leur patrie.

Laisser un commentaire