4 Tests À Effectuer Avant Le Mariage

Buame

C’est l’une des institutions fondatrices de nos sociétés : le mariage. Mais c’est aussi, selon les cas, une étape dangereuse ou vectrice de succès à l’échelle d’une vie. Pour écarter le danger et accueillir la réussite dans le mariage, il faut bien le préparer. Du point de vue de la santé, il existe une batterie de tests à effectuer pour s’assurer de la bonne marche de l’alliance.

Les MST/IST sont un enjeu important, faites-vous dépister

Les IST peuvent se contracter par d’autres moyens que les relations sexuelles. Le VIH par exemple peut se contracter par le contact avec un objet tranchant souillé ou par hérédité.  La forme du dépistage dépendra de l’infection qu’on pressentira. Il peut être question de prise de sang ou d’examen clinique des organes génitaux. On peut même avoir affaire à un simple prélèvement local à l’aide d’un coton-tige. En général ce genre d’examen n’implique pas de la douleur. Aussi, les résultats sont assez rapides.  

Les infestions sexuellement transmissibles peuvent vous faire reconsidérer votre choix de mariage. Il n’est pas question ici de la confiance que l’on porte ou pas à son futur conjoint. Il n’est question que de prendre une décision éclairée. Il est question aussi, dans le cas de plusieurs maladies sexuellement transmissibles, de commencer les traitements à temps. Au-delà des tabous qu’ils peuvent constituer, la plupart se traite assez bien. Ils ne constituent un problème que dans la mesure où on les ignore. Les IST sont entre autres:

  • La chlamydia
  • Le VIH/SIDA
  • La syphilis
  • L’urétrite

L’électrophorèse de l’hémoglobine, connaître son statut face à la drépanocytose

Ce que c’est

La drépanocytose est une maladie qui touche l’hémoglobine, la principale protéine des globules rouges. Cette maladie cause une déformation des globules engendrant toute sorte de problème de santé. Ces soucis comprennent, par exemple, l’anémie ou les douleurs des articulations. Il s’agit d’une maladie héréditaire. C’est à dire que le/la malade porte cette maladie toute sa vie.

Pour le dire simplement chaque parent a la capacité de donner un gène à l’enfant à naître.  Un gène codant des hémoglobines de types A ou S. Lorsque l’enfant reçoit des gènes codant des hémoglobines S de ses deux parents, il va faire la maladie. S’il n’en reçoit qu’un, il portera le gène mais sera sain.

L’électrophorèse

L’électrophorèse de l’hémoglobine permet à chaque parent  de connaitre son statut. Ceci, avant de s’engager dans l’union du mariage ou de penser à avoir des enfants. Le cas où les deux partenaires sont incompatibles en ce qui concerne le test de l’électrophorèse est un cas désolant. Selon la plupart des avis, il ne reste là que deux options : se séparer ou ne pas avoir d’enfants. Pour l’heure, la drépanocytose reste une maladie incurable. Vous pouvez avoir des témoignages de personnes vivant avec la drépanocytose sur le site notaloneinsicklecell.

Dépistage de la toxoplasmose ou de la rubéole

 Ces maladies sont plutôt bénignes et se soignent sans grand souci. Ceci se vérifie dans le cas de l’adulte dont le système immunitaire est performant. Elles peuvent être donc problématiques chez le malade du VIH-SIDA ou la femme enceinte.

Dans le cas de la rubéole, la maladie s’attaque aux voies respiratoires et  provoque des rougeurs sur le visage. Ces rougeurs se répandront plus tard sur la poitrine. Dans le cas qui nous intéresse, le cas de la femme enceinte l’enfant est mis en danger.  Le risque est entre autres, des déformations congénitales.

La toxoplasmose est également une maladie plutôt bénigne pour la plupart des adultes. Elle se manifeste par des symptômes ressemblant à celles de la grippe. Mais bien entendu, ici aussi il faut faire attention dans le cas de femme enceinte. Les femmes atteintes de toxoplasmose, même asymptomatiques ont 30% de chances de le transmettre à leurs enfants. Cette affection peut causer une fausse couche. Dans des cas plus rares, l’enfant peut naître avec divers maladies.

La sérologie pour la rubéole et la toxoplasmose permet de prévenir toutes ces affections. Notons qu’il aussi important de se vacciner au moins trois mois avant la grossesse contre la varicelle. Elle présente des risques comme le manque d’oxygène pour l’enfant en cas de complication.

Le groupage ; un coup d’œil sur l’incompatibilité rhésus ?

Dans la plupart des centres de santé, au début des grossesses un test de compatibilité rhésus est effectué. Au besoin, une simple injection permet de régler toute contrariété y afférant.

Il existe des molécules à la surface des cellules sanguines. Un individu ayant ces molécules de l’antigène D a la surface de ses globules rouges a un groupe sanguin positif. Dans le cas contraire, le groupe sanguin est négatif. Seules les femmes ayant un rhésus négatif peuvent avoir une incompatibilité rhésus.

Un enfant ayant une mère rhésus négatif et un père rhésus positif a une chance sur deux d’être rhésus positif. Dans ce cas, à la naissance si leurs sangs se rencontrent,  la mère peut fabriquer des anticorps anti rhésus. Ils peuvent s’attaquer aux cellules sanguines du fœtus, entraînant sa mort. Ceci n’arrive généralement pas à la première naissance. Néanmoins il faut se faire vacciner au plus tôt.

Ces tests sont d’autant plus importants qu’ils sont le gage de la bonne santé de la future famille qu’on crée.

Laisser un commentaire